PTI

Bombay, le 13 février

Air India a demandé à son équipage de cabine de porter un minimum de bijoux pour éviter les retards lors des contrôles de sécurité et de ne pas visiter les boutiques hors taxes après avoir terminé le processus d’immigration dans le cadre des efforts de la compagnie aérienne appartenant à Tatas pour améliorer la ponctualité.

Depuis qu’il a repris Air India, une entreprise déficitaire, le 27 janvier, Tatas a travaillé sur les moyens d’améliorer les performances globales du transporteur.

Le personnel de cabine doit également respecter les réglementations uniformes et porter un minimum de bijoux pour éviter tout retard aux contrôles douaniers et de sécurité, a déclaré dimanche Vasudha Chandna, directeur exécutif des services en vol d’Air India, dans une communication adressée au personnel de cabine.

Une fois à bord, le personnel de cabine ne devrait porter que les éléments du kit EPI qui doivent être portés conformément à la dernière circulaire dans les plus brefs délais et effectuer les vérifications obligatoires avant / bien dans les délais prescrits, a-t-il déclaré.

Demandant au personnel de cabine de ne pas retarder l’autorisation de contrôle prévol obligatoire, qui peut être attribuée au personnel de cabine, il a conseillé au chef de cabine de donner l’autorisation d’embarquement au personnel au sol avant ou bien dans les délais prescrits.

Il a également été demandé au personnel de cabine de ne pas consommer de boissons ou de manger de la nourriture avant l’embarquement des passagers ou pendant ce processus et d’aider à l’embarquement rapide des invités, a déclaré Chandna dans la communication.

De plus, il ne devrait y avoir aucun retard dans la fermeture de la porte de l’avion de la part du personnel de cabine, selon la communication.

En outre, la compagnie aérienne a également recherché le personnel de cabine se rendant au bureau de contrôle des mouvements du personnel de cabine ou MCO ou à l’immigration (aux escales) après avoir terminé leurs formalités d’enregistrement.

L’équipage de cabine ne doit pas attendre le commandant au contrôle des mouvements/comptoir d’enregistrement (à l’embarcadère) et se rendre à l’avion bien dans les délais, a-t-il déclaré.





Source

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *